Nouvelle-Orléans 1 – Fleur de lys – avril 2012

Cette première partie de mon carnet de voyage portant sur la Nouvelle-Orléans est dédiée à la fleur de lys.
Pourquoi la fleur de lys?
Parce que, en tant qu’emblème, cette image est tellement utilisée dans cette ville états-unienne qu’il y a de quoi piquer la curiosité de tout Québécois de 2012!
Par exemple, en voyant l’étalage d’artiste suivant, d’aucun pourrait presque se croire quelque part dans la Vieille Capitale ou ailleurs au Québec sur un site de festival d’été. D’ailleurs, j’ai aussi une page sur les fleurs de lys du Vieux-Québec.

 

Étal d’un artisan inspiré par la fleur de lys au French Market dans le Lower French Quarter de la Nouvelle-Orléans.

Bien sûr, à l’origine de cet engouement, il y a que la Louisiane a été dans le giron de la France comme le Québec. Explorant le Missisipi en 1682, Cavelier de La Salle en revendique le territoire pour Louis XIV. C’est d’ailleurs du nom de ce roi français, que la Louisiane se nomme ainsi. Et la fleur de lys y est resté collé aussi.

Le drapeau de la Nouvelle-Orléans, flotte à gauche de celui dit «de la France moderne», soit un trio de fleurs de lys sur fond bleu.

 

Le drapeau de la Nouvelle-Orléans en est aussi un de type fleurdelisé qui, de plus, reprend les trois couleurs de la bannière française.

Mais la fleur de lys n’est pas utilisée que sur les drapeaux.

Une autre fierté des néo-orléanais est, bien sûr, leur équipe de football américain. Les Saints, de la National Football League (NFL), occupent en effet une place de choix dans le coeur des gens de cette région des États-Unis où il n’y a pas d’autre équipe de calibre professionnel, ni au baseball, ni au hockey, ni au basketball. Et ceux qui connaissent les Saints savent que la fleur de lys est particulièrement utilisée dans l’établissement et le maintien de leur image de marque.

D’ailleurs, ceux qui voudraient se rendre compte par eux-même peuvent utiliser ce lien pour visiter le site des Saints. Pour ma part, j’ajoute les images suivantes que j’ai glanées sur place.

 

Outre le monde du sport de la Nouvelle-Orléans, la fleur de lys est aussi beaucoup utilisée dans le design de divers équipements urbains. À preuve :

 

Le monde marchand de la Nouvelle-Orléans ne se prive pas non plus de l’utilisation de la fleur de lys puisque celle-ci se retrouve très souvent au coeur de l’effort de commercialisation.

 

La musique aussi se drape parfois de fleurs de lys.

 

Ne faudrait-il pas, ici comme ailleurs, séparer l’état et la religion? 😉

 

Les particuliers aussi font montre d’un attrait pour la fleur de lys.

 

Enfin, comme nous avons un peu introduit le sujet par la question du drapeau fleurdelisée pourquoi ne pas terminer par d’autres drapeaux intéressants photographiées à la Nouvelle-Orléans?

 

 

2 Responses to Nouvelle-Orléans 1 – Fleur de lys – avril 2012

  1. Pingback: Touche pas à mon vexille! | Chouynardises etc.

  2. Beach flag says:

    Magnifique ses peinture de la fleur de lise de notre drapeau!

Leave a Reply

Your email address will not be published.