Image de la semaine – 18 novembre 2015

De Saint Jacques à Santiago : un pèlerinage manqué

Dans la foulée des malheureux événements qui se sont passés à Paris en 2015, les «Je suis Charlie», «Je suis Paris» et autres, comment ne pas parler de la ville Lumière et de ses attraits?

Ancien clocher de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie, la tour Saint-Jacques s’élève dans un square qui porte son nom, tout près de l’Ile de la Cité, au cœur de Paris.

Ancien clocher de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie, la tour Saint-Jacques s’élève dans un square qui porte son nom, tout près de l’Ile de la Cité, au cœur de Paris . Photo de 1989

La tour Saint-Jacques par exemple, ce magnifique clocher solitaire qui s’élève, rue de Rivoli, dans le  premier arrondissement. Exemple architectural peu commun, il fut érigé au début du 16e siècle comme partie de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie. Un nom qui ramène vite l’esprit aux attentats islamistes mentionnés. Lien fortuit cependant puisque le nom aurait simplement été attribué pour souligner l’implication de la corporation des bouchers de l’époque à la construction de l’édifice.
Il est intéressant de noter que ce lieu fut un endroit de rassemblement pour les pèlerins qui partaient sur le chemin de Compostelle en passant par la ville de Tours. Un pèlerinage, quel beau moment pour réfléchir sur soi, sur la vie, sur le sens de son propre passage sur terre.Il y a fort à parier que les pauvres êtres qui ont sacrifié leur vie et celle d’innocentes victimes dans les tristes événements de Paris n’ont pas fait le pèlerinage à Compostelle. Peut-être ont-ils choisi d’autre pèlerinages, en des lieux plus difficiles. En des lieux qui les ont convaincus qu’il fallait se révolter contre les inégalités sans nom qu’on rencontre sur la terre, sur la répartition incroyablement injuste des richesses mise à la disposition des humains. Qui les ont convaincu que s’ils n’étaient pas prêts à la donner en luttant pour changer les choses, leur vie valait très peu. Que des vies, il y en avait des meilleures.
C’est malheureusement ce à quoi s’évertue trop souvent les religions. Convaincre les pauvres êtres qu’ils seront sûrement beaucoup mieux dans une vie future. Difficile d’acheter, dans ces conditions, que l’Islam n’est pour rien dans ce conflit immonde qui est en train de se déployer peu à peu autour de nous.

This entry was posted in Billet, Éclectique..., Photo de la semaine and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Image de la semaine – 18 novembre 2015

  1. Anne says:

    Je trouve qu’il serait bien que tu proposes cette belle réflexion à la communauté Facebook. J’ai beaucoup aimé!

    • Yvan says:

      Merci pour ton commentaire et ton appréciation chère visiteuse assidue. Riche idée!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *